La capoeira c'est quoi ?

Un art martial afro-brésilien

La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. Elle se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et souvent acrobatique. Les pieds sont très largement mis à contribution durant le combat bien que d’autres parties du corps peuvent être employées tel que, principalement, les mains, la tête, les genoux et les coudes. Les « joueurs » peuvent prendre position en appui ou en équilibre sur les mains pour effectuer des coups de pieds ou des acrobaties. De formes diverses, la capoeira est jouée et/ou luttée à différents niveaux du sol et à différentes vitesses, accompagnée le plus souvent par des instruments, des chants et des frappements de mains.

Capoeira: instrutor esperto / instrutor corcovado

Une forme de rébellion contre la société esclavagiste

La capoeira exprimerait au départ une forme de rébellion contre la société esclavagiste, les premiers capoeiristes s’entrainaient à lutter en cachant leur art martial sous l’apparence d’un jeu ; ainsi quand les maîtres approchaient, le caractère martial était déguisé par la musique et les chants, le combat se transformant promptement en une sorte de danse en forme de jeu agile qui trompait leur méfiance et les empêchaient de voir le caractère belliqueux de la capoeira pensant qu’il ne s’agissait que d’une autre « brincadeira » d’esclave (du portugais : jeu ou divertissement).

Prohibition

En 1890 le Brésil pour interdire le mouvement de la capoeira en expansion créa un délit punissant ceux qui se rendent coupables de l’exercice de la capoeira. Quiconque était donc surpris à la pratiquer était emprisonné et pouvait être envoyé aux travaux forcés. La capoeira s’employait dans la rue où les « capoeiristas » ou « capoeiras » causaient des désordres car ils l’utilisèrent régulièrement pour régler leurs comptes dans des affrontements sanglants.

Diaspora

En 1940, suite à tout ces développements, la capoeira quittait l’illégalité quand la loi d’interdiction de la capoeira fut abrogée. Les années 70 marquèrent la période du début de l’expansion de la capoeira avec des maîtres, professeurs ou pratiquants s’installant partout dans le monde (principalement aux États-Unis et en Europe).